Le vendredi saint et les « cucuruchos » 2


 

Le vendredi saint :

L’Equateur est un pays très catholique, ou la ferveur religieuse est très présente. 93% des habitants sont pratiquants.

La semaine de Pâques (Semaine sainte) est très importante pour eux, bien plus que le jour de Pâques en lui-même. Pour eux, point d’œufs en chocolats ni autres lapins, mais une semaine entière de célébrations religieuses, et le vendredi saint qui en est l’aboutissement, avec la procession de Jesus del Gran Poder dans le centre historique.

Concrètement, la procession est composée d’hommes et de femmes qui se sont inscrits en amont (plus de 1400 cette année) afin de défiler au rythmes des tambours et autres liturgies durant 5h dans la ville de Quito. Les hommes revêtent le costumes des « Cucuruchos », tuniques et capuchons pointus violets, et les femmes celui des « Véronicas », en l’honneur de la femme qui essuya le front de Jésus lors de sa montée au Calvaire. Suivent également des hommes portant des croix, habillés à l’effigie de Jésus, d’autres, pieds nus, s’enroulent de fils barbelés, s’accrochent des cactus dans le dos, s’enchaînent les pieds, se flagellent…

Pour les participants, le chemin se doit d’être long et douloureux, afin de se laver de tous les pêchés accumulés dans l’année. En effet, à l’issue de plusieurs heures de marches, certains participants se font aider par le public accumulé dans les rues pour les aider à marcher, à porter les lourdes croix en bois, les hydrater…foule qui suit la procession en récitant des chants religieux.

A la fois impressionnante, intriguant et un peu effrayante, cette procession est le reflet de l’engouement religieux des équatoriens, à l’image du centre historique de Quito, parsemé d’églises, basiliques et autres cathédrales.

Durant la semaine sainte, un des plats typiques que mangent les équatoriens est « la fanesca » soupe  à base de morue et de 12 céréales différentes (représentant les 12 apôtres), ainsi que des œufs durs, des pommes de terres, du lait de coco, des cacahouètes, des bananes frites, des oignons, de l’ail …. Miam !!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le vendredi saint et les « cucuruchos »