Baños 6


 

Nous sommes arrivés a Baños un dimanche, après avoir quité Otavalo.
Baños est une petite ville thermale nichée dans une vallée, au pied du volcan Tungurahua, toujours actif, et dont on peut observer le rougeoiement la nuit par temps clair… (Bon, nous on a rien vu, trop de nuages sans doute…). Sa dernière éruption n’est pas vieille, elle date de 2006…
Baños, c’est aussi d’innombrables cascades, sortant directement de la roche à une température de 50 à 70°C environ, qui viennent alimenter les nombreuses piscines naturelles de la ville, ou les habitants viennent se baigner surtout le soir. L’eau est très riche en minéraux ce qui lui prévaut des qualités curative.
Nous, nous logeons dans une auberge de jeunesse, un peu excentrée, ou seuls le bruit de la rivière et le chant des oiseaux viennent perturber nos siestes et lectures dans les hamacs…
On profite des quelques balades qui surplombent la ville pour découvrir avec plaisir la faune et la flore environnante. Ici, on est beaucoup plus bas (1800m) et la végétation est plus colorée, plus tropicale. Gwen s’arrête tous les 3m pour prendre une fleur ou un insecte en photo, écouter les oiseaux, essayer d’observer un colibri avec les jumelles… C’est top !

Bon, ça c’est la théorie, c’était le cas les deux premiers jours… On a en effet profité du calme pour se reposer, se balader, jusqu’à ce que Gwen tombe malade (rien de grave hein !), nous immobilisant durant deux bonnes journées pleines…lecture, sieste… sauf que le calme n’a pas duré, que la pluie est arrivée et que l’auberge s’est remlie…
On a pu tout de même rayonner un peu et notamment aller à la cascade « El Pailón del Diablo » (Le pont du diable).

Superbe cascade de 30m de haut, à laquelle on accède par un chemin digne de l’amazone (au grand bonheur de Gwen !!). Arrivés au niveau de la cascade, on ne s’entend plus parler tellement le débit est important et le bruit de l’eau assourdissant. Le site est très bien fait, permettant de monter quasiment au niveau de la sortie de l’eau, et même de passer sous la cascade ! Nos manteaux de pluie n’ont pas résistés à la douche 😉 Comme les autres cascades, celle-ci à quelque chose d’hypnotisant, de tellement fort, quasi magnétique qui nous plonge durant quelques minutes dans une contemplation fascinante.


Le lendemain, le weekend du 30 avril, c’était la fête de la vierge à Baños, et comme ils sont très croyant et surtout comptent sur elle pour les protéger d’une nouvelle éruption, ils fêtent ça à fond : musique, défilés, danse traditionnelles, feu d’artifice… ! Et puis il y avait surtout plein de monde des communautés environnantes à descendre sur Baños pour faire la fête, aussi dans notre auberge… mais alors là, on a pas tout compris, réveil à 6h du mat, du bruit partout, les gens qui visitaient l’auberge, rentraient dans notre chambre pour « visiter »… Prenaient presque nos affaires…Hum, c’était un peu trop pour nous !
On a profité du samedi, dernier jour dans le coin pour randonner un peu, loin de la ville, loin de l’effervescence, et monter à pied à « la casa del arbol », un lieu touristique ou l’on peut faire de la balançoire au sommet de la montagne, avec une vue plongeante sur le volcan Tungurahua. Après 4h de marche,800m de dénivelé positif (pour environ 30m de dénivelé négatif…), une erreur d’itinéraire qui nous aura valu une attaque de chiens (ici, les chiens sont très agressifs, ils défendent leur territoire comme jamais, et il s’en faut souvent de peu pour qu’ils ne croquent un mollet…on est pas fan !), un pique-nique face à la montage, une traversée des nuages… Nous voilà au point de vue tant attendu…. La tête toujours dans les nuages ! Super chouette rando, mais un peu déçus de ne pas pouvoir voir le volcan de plus près… Cela dit, on aura d’autres occasions, et d’autres volcans à découvrir, notamment le Chimborazo, notre prochaine destination.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Baños