Huacachina 5


Retour sur la côte ouest pour continuer avec nos zig-zags péruviens ! Et c’est dans le désert qu’on arrive, oui, oui, un vrai désert de sable, comme au Sahara !! Le Pérou regorge de surprise et ici, encore une fois, on est bluffés ! On savait que c’était désertique sur la côte, mais alors là, on ne s’attendait pas à ça ! C’est donc dans une petite oasis, à Huacachina, près d’Ica qu’on s’est arrêtés, pour profiter du calme et des dunes de sable a perte de vue !

Bon, pour le calme, on va vite se rendre compte qu’on peut oublier, le « buggy » étant l’une des attractions phares du coin, autrement dit, dévaler les dunes de sable à toute allure avec un engin transportant une dizaine de personnes, faisant beugler les moteurs du matin jusqu’au soir… bien qu’on aime les sensations fortes, très peu pour nous !

Non, nous on est parti se perdre dans les dunes, marcher sur les crêtes de sable, poser nos pieds sur les versants immaculés et s’imaginer Touaregs dans le désert ! On a attendu les mirages, imaginé Saint-Exupéry perdu entre deux dunes, et refait l’histoire de Tintin dans le désert ! On a attendu que la marée monte…mais elle n’est jamais arrivée…

Et on a surtout profité du coucher de soleil sur ce panorama aussi beau qu’incongru !

Mais Ica, ce n’est pas que des dunes de sable… On vous a dit que le Pérou regorge de surprises… Ica, c’est aussi des hectares de vigne, et par extension, des litres de Pisco ! Alcool local ressemblant à la grappa italienne, on n’a donc pas résisté à l’appel de la découverte de la bodega, et la visite de la cave de Pisco…ainsi que la dégustation !

Petite visite rapide pour pouvoir apercevoir les bassins ou sont encore écrasés avec les pieds les raisins, puis la presse de plus de 150 ans et les jarres dans lesquelles le pisco est laissé à fermenter. Puis dégustation (bien plus longue que la visite !) de pas moins de 20 piscos différents : pisco purs, pisco secs, pisco sucrés, liqueurs de pisco, confitures au pisco… C’est le soleil, ou il fait chaud ??

Allez, point trop n’en faut, on rentre en ville attendre notre bus direction Cusco et la vallée sacrée !!

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Huacachina