Le Machu Picchu par le Salkantay 6


Nous voilà arrivés à Cuzco, ville de mystères et d’histoire ou l’on compte bien visiter quelques sites archéologiques, et bien sûr…le fameux Machu Picchu !!

Comme on aime marcher, on a décidé de faire le trek du Salkantay pour y arriver, 5 jours, 4 nuits, en passant par une agence comme on l’avait fait pour le Huayhuash. Mais alors attention, on apprend de nos erreurs et cette fois, on pose plein de questions à l’agence, on leur dit qu’on apportera nos propres tentes, on demande pour l’eau, on nous répond qu’il y a de quoi acheter des bouteilles le long du trek… (Euh… c’est pas très écolo ça…ça ne nous plait pas trop, on achète donc des pastilles purifiantes, bien plus pratiques (bon, je vous l’accorde, pas spécialement plus sain pour la santé…mais ici il y a des choix à faire entre la javel et la turista !)), on demande à faire la Montaña Machu Picchu, c’est une des montagnes surplombant le site, la vue est magique selon Yann qui l’a déjà fait il y a 5 ans, on demande également des précisions sur le nombre de personnes dans le groupe…

Bon, au final, on trouve une agence pas mal qui nous propose des prestations qui nous semblent satisfaisantes, bien qu’on sache d’avance que ce trek est très fréquenté et qu’on ne retrouvera pas la magie du Huayhuash…M’enfin, on se dit quand même que c’est chouette d’arriver à pied au Machu Picchu après 5 jours de marche, et de mériter cette merveille du monde !!

Voilà le jour J, nos sacs sont prêts, nous aussi, il est 4h quand on se lève, juste de quoi s’habiller et être prêts pour 4h30, heure à laquelle l’agence doit venir nous chercher à l’auberge… 4h30, personne…Bon, on est au Pérou…Les horaires ne sont jamais très fiables et sur le papier, il est écrit 4h30- 5h… On continue d’attendre, les yeux qui piquent avec le manque de sommeil… 5h, personne…5h30, personne…Bon là, on commence quand même à s’impatienter… La réceptionniste de l’auberge nous propose d’appeler l’agence pour voir ce qu’il en est…Sur les deux numéros que nous avons, non seulement aucun ne répond, mais en plus il n’y a pas de tonalité… Zen, restons, zen ! Finalement, il y avait une ligne perso d’écrit au crayon de papier sur notre ticket, et la nana de l’agence finit par répondre au bout d’une quinzaine d’appels (oui, je sais, la pauvre, elle devait dormir tranquillement… Mais nous on se disait qu’on n’allait jamais partir !). A 6h, quelqu’un viendra finalement nous chercher pour nous accompagner jusqu’au bus…

Après 3h de trajet, nous arrivons dans un petit village ou nous devons prendre le petit déjeuner. On nous avait dit que celui-ci n’était pas inclus dans le prix du trek, pas de soucis, nous avons un peu de monnaie… Mais quelle n’est pas notre surprise quand on nous dit que c’est 20 soles par personne ! En ville, même dans les trucs branchés c’est pas à ce prix-là ! Nous on déjeune pour 5 soles par personne, entrée, plat, boisson…ici pour un café, deux bouts de pain sec et un œuf brouillé on te demande 20 soles… Allez, on respire un grand coup, on se dit que c’est hyper touristique, qu’on s’est fait avoir, mais qu’on va profiter ensuite sur le trek, et surtout, surtout, qu’au bout il y a le Machu Picchu !!! Restons positif !

On commence à marcher vers 11h (initialement à l’agence, ils nous avaient dit qu’on devait commencer à 7h30…). Juste avant de partir, le groupe du bus se scinde en deux, un groupe de 13 personnes et notre groupe… Qui en compte au moins 20 ! (l’agence nous avait certifié que nous serions maximum 15…ce qui nous paraissait déjà beaucoup…). Notre guide fait « l’appel » jusqu’à ce qu’on se rende compte que nous ne sommes pas dans le bon groupe… Zen, archi zen, il nous dit de ne pas nous inquiéter, que notre guide est certainement déjà en haut au campement… On ne s’inquiète pas outre mesure, on a bien compris qu’ils n’étaient pas les rois de l’organisation, et qu’il y avait toujours une solution ! Bref, on commence à marcher, les paysages sont très beau également, mais j’avoue qu’on ne savourera pas autant qu’on aurait pu le faire, un peu contrariés par les évènements. Disons que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait le trek… On arrive au campement vers 14h30 et nous patientons jusque 15h45 pour déjeuner. Entre temps, on a fait la connaissance de Steven, notre guide (celui du bon groupe…), fort sympathique si on met de côté le moment où il nous dit nous avoir attendu une heure ce matin au village… (euh… il se fout de notre gueule ???!!).

Bon, bon, bon… Au-dessus du campement il y a une lagune, très jolie si on se fie aux photos, mais il faut 1h30 pour y monter et même chose pour redescendre. Le groupe de Steven y est déjà (ils sont arrivés à l’heure eux…) mais Elvis (le guide du premier groupe, ndlr) nous propose d’y monter après le repas. Sachant qu’on a fini de manger à 16h30 et qu’au Pérou, à 18h il fait nuit…Non merci ! Les autres membres du groupe ne comprennent pas pourquoi on ne veut pas monter, ils s’attendent à une magnifique lagune… M’enfin, après les magnifiques lagunes du Huayhuash ou il n’y avait personne, on attend pas grand-chose d’une lagune bondée de touristes et qui plus est, dans la nuit…

Vous avez l’impression qu’on perd patience ?? Hum… Z ‘avez raison… Aller, on monte les tentes, on sort les cartes et on se fait une partie pour apaiser tout ça !

Quand le groupe de Steven est revenu, on les a rejoints pour un petit thé et des pops corns. Sympathique, on sera 17 en tout, des québécois, des hollandais, un israélien, des péruviens, un espagnol et nous autres français. L’ambiance est bonne. Par contre Steven vient nous voir, s’excusant, nous expliquant qu’il n’a pas pu avoir les matelas, qu’il est désolé, qu’il faut arriver le premier… Et nous propose des couvertures déchirées en guise de matelas…tout confus… Nous aussi nous sommes confus, c’est quand même dingue que dans un si gros trek, ou il y a des départs tous les jours, ou les gens payent (même si c’est pas hyper cher, à la base on te vend une prestation !) que ce soit si mal organisé et qu’on te propose des couvertures douteuses en guise de matelas… Mais bon, passons. La soirée passe rapidement, le lendemain debout à l’aube pour notre plus grande journée de marche, 9h et un col à 4600m.

Debout 5h le lendemain, on a l’heureuse surprise d’avoir des super pancakes au petit-déjeuner ! Miam, la journée commence mieux que la veille ! On commence à marcher vers 6h juste quand le soleil vient pointer le bout de son nez…c’est magnifique sur les montagnes enneigées ! Ah oui, parce qu’avec tout ça, j’avais oublié de vous parler des montagnes enneigées… Oui, ça nous a un peu parasité les déconvenues de cette première journée…

Mais là, c’est reparti ! On marche tranquillement vers le col, le soleil se montre de plus en plus et la montagne du Salkantay s’illumine devant nous. Il fait froid, mais c’est magnifique !! Plus on monte plus on aperçoit de sommets enneigés, c’est superbe !! Enfin, arrivés au col, on fait une pause pour attendre le reste du groupe.

                                                                                                                                                      

Une fois que nous sommes tous réunis, Steven nous propose de partager ses connaissances sur les incas et les quechuas et notamment de nous expliquer le principe des offrandes à la terre, à la « Pachamama ». Traditionnellement, les incas respectaient la terre pour tout ce qu’elle leur offrait, et faisaient régulièrement des offrandes afin qu’elle continue d’être bienveillante. Les offrandes pouvaient être de tous types : végétaux, animaux, plus rarement humain (mais c’est arrivé…). La plupart du temps, c’est avec des feuilles de coca que les incas remerciaient la terre. Chacun notre tour si nous le voulons nous pouvons donc remercier la Pachamama avec des feuilles de coca avant de continuer le trek. Ce fut chose faite !

Nous continuons vers une jolie lagune aux eaux turquoises, perdue au pied du glacier, où nous faisons une halte photos avant de commencer à descendre dans la vallée.

 

Nous déjeunons dans un refuge puis nous marchons encore 4h avant d’atteindre le campement. La végétation a changé, c’est beaucoup plus vert en bas et les moustiques sont de sortie !! Nous voilà sur les contreforts de la jungle ! Ici, de nouveau on est dans un campement en dur, tout est aménagé, il y a même la possibilité de prendre des douches chaudes ! Bien-sûr, il faut payer, 10 soles, il faut même payer 1 sol pour faire pipi !!! Bref, vous l’aurez compris, tout le trek est basé sur le buisness !! Qu’à cela ne tienne, on est là, on ne va pas faire demi-tour ! Douche froide et pipi clandestins pour nous, par contre quitte à dépenser des sous, c’est dans une petite bière qu’on partage avec les autres du groupe autour d’une bonne partie de carte ! Là encore on se couche tôt, les 9h de marche ont eu raison de nous !!

Troisième jour, nous marchons dans la jungle, entre les fougères géantes, les papayes et une végétation assez dense, c’est chouette ! Pas de gros dénivelé ce jour, ça oscille entre montées et descentes, bien mieux !  A midi, on arrive dans un resto-camping et juste après avoir monté la tente, on file vers les termes qui sont à 30 minutes de marche. ( La plupart des gens auront payé 15 soles pour aller du camping aux termes…en 5minutes de bus… Euh, c’est ça un trek ??!! Chuuut ! Restons bienveillants !).

Bon, les termes, c’est toujours un plaisir pour nous, on adore se plonger dans l’eau chaude après une bonne journée de marche ! En plus là c’est plutôt bien aménagé et c’est grand, on ne se marche pas dessus malgré le monde !

Le lendemain, nous ne sommes que la moitié du groupe à faire le chemin à pied jusqu’à Hidroelectrica. Les autres ont payé un mini-bus… ( Ben oui, pourquoi marcher lors d’un trek quand tu peux prendre le bus ??!! Chuut…bienveillance quand tu nous tient…). A Hidroelectrica, pas le choix, tout le monde marche jusqu’à Aguas Clientes ou nous allons dormir avant de gravir le Machu Picchu. Il n’y a pas de route pour s’y rendre en bus, mais un train réservé aux locaux ou coutant une fortune pour les touristes ! C’est donc le long de la voie ferrée que nous marchons pendant 2h30 pour arriver au mythique petit village.

                                                                                                        

Et alors là pour Yann, c’est l’excitation la plus totale !! Des jours, des mois, que dis-je des années qu’il attendait ça !! Il est tellement content qu’il ne parle que de ça, il est impatient qu’on y aille, il dit qu’il se souvient très bien du chemin quand il l’a fait il y a 5 ans, et qu’il espère que ça n’a pas changé… Et qu’elle est toujours aussi bonne ! Hein ? Comment ça « aussi bonne » ? Il ne parlait pas du Machu Picchu ???

Non, ce que Yann attendait le plus à Aguas Calientes….c’est la Quiche Lorraine ! Il y a 5 ans il nous a dit avoir gouté la meilleure quiche de toute sa vie ici même !! Alors ni une ni deux, après une bonne douche chaude on est allé se faire une bonne quiche dans son fameux restau ! Eh ben on n’a pas été déçus ! En plus il y avait du pain et du beurre salé !! Comme à la maison ! Vraiment, ça valait le coup !! Et depuis le temps que Yann me bassinait avec sa Quiche, au moins, ça, c’est fait !

La quiche c’était le goûter… Ensuite on a rejoint les autres pour le dîner et Steven nous a remis les places pour entrer au Machu Picchu, le graal !!

Allez, faut aller faire dodo, demain, c’est le grand jour !! Debout 3h20 pour commencer à marcher à 3h50 pour se rendre jusqu’au pont. Celui-ci ouvre à 5h et de là, on commencera à monter vers le Machu !

Debout debout, c’est le grand jour !! Aujourd’hui on va découvrir (Ou re-découvrir) une des sept merveilles du monde et c’est avec impatience, malgré la fatigue, qu’on file vers le pont. On est parti assez tôt, on est dans les premiers. Presque une heure à attendre avant qu’ils ouvrent le pont… On ne nous la fait pas, on a pris les cartes et on se fait quelques parties avec Olivier !

5h, ça bouge et on commence à avancer vers les premières marches, nos frontales sur le front… 600m de dénivelés et 1716 marches (selon le guide du routard) plus haut, c’est en nage qu’on arrive à l’entrée du Machu Picchu !! Enfin !

On retrouve le reste du groupe et Steven qui va nous faire la visite guidée. Le jour commence à se lever, et quelques nuages voilent les ruines du Machu Picchu, conférant un air mystérieux au site, c’est magnifique !

Beaucoup de mystères subsistent sur la fameuse citée Inca. Son nom vient du Quechua « Machu » qui signifie Vieille et « Picchu » ou « Pikchu » qui signifie Montagne.

L’histoire est longue et surtout les théories sont diverses concernant l’origine de la cité, son utilité, et les exceptionnelles méthodes de construction sur un lieu si haut et si hostile (montagne de granite, très pentue, en altitude…). Il serait difficile et long de tout vous conter, pour plus d’infos et pour ceux que ça intéresse, on vous laisse aller lire l’histoire du Machu Picchu ICI.

                                                                                  

La visite guidée était intéressante, bien qu’un peu courte au vu de tout ce qu’il y aurait à dire et à voir. Mais par exemple cela nous a permis de découvrir que les incas métrisaient déjà un système d’irrigation, d’agriculture et de construction de terrasses très ingénieux pour l’époque. La plus grande partie des terres du Machu Picchu étaient consacrées à l’agriculture, notamment du maïs et des pommes de terres. Ils avaient également une connaissance aigue en terme d’astronomie et savaient précisément ou se trouvaient les 4 points cardinaux. Ils vouaient un culte important au soleil, à la montagne, au condor et avaient construits des temples au sein de la cité pour les célébrer. L’histoire du Machu Picchu est très intéressante et très intrigante, mais la vue dont jouissaient les incas au quotidien est également époustouflante !

On n’aura pas pu monter à la Montaña Machu Picchu, mais on sera quand même monté sur un des flancs de la cité pour la fameuse photo que tout le monde connait ! De là, on peut observer tous les environs, la rivière qui coule en bas, les montagnes environnantes… C’est à couper le souffle ! Magnifique ! De plus, certains pensent que le Machu Picchu était un haut lieu de culte, de par les différents temples qui s’y trouvent, mais aussi parce qu’une certaine énergie règne en haut de cette montagne ! On profite d’un peu de temps libre après la visite pour fouler les pavés incas, gravir les terrasses et nous imprégner de l’ambiance. Le site est bondé, il parait qu’il y aurait environ 6000 visiteurs par jour… Nous ne sommes qu’une goutte d’eau ! Mais comme c’est très grand, on ne ressent pas trop la foule, et ça reste très agréable !

Vers 11h, il est temps de descendre pour rejoindre à pied Hidroelectrica en suivant les rails de nouveau. On croisera plusieurs fois le vieux train mythique qui circule encore pour les locaux ou les plus fortunés des touristes.

A Hidroelectrica, le guide nous avait prévenu que des bus nous attendraient… Lorsque nous arrivons, en effet, plein de mini-bus sont là, mais chacun avec sa liste de noms et aucun pour nous. Nous sommes un peu en avance et décidons de patienter. Mais au bout d’un bon moment et après avoir fait le tour de chaque chauffeur, on apprend qu’en fait on aurait du prendre notre bus une centaine de mètres plus loin, et que celui-ci est déjà parti… Hum… Fatigués, levés depuis 3h du matin et après 5 jours de trek, nous perdons un peu patience… Evidemment des « taxis » sont là et nous proposent de nous ramener à Cusco pour 40 soles… Sauf que le transport du retour est compris dans le tarif payé à l’agence !! Le temps passe, nous galérons pour trouver un téléphone pour joindre l’agence pour essayer de trouver une solution, les chauffeurs refusent de nous prêter leur portables… Et nous finissons par payer et prendre un transport pour rentrer… (On se fera rembourser le lendemain à l’agence en râlant un peu… !)

Bon, on se plaint dans ce post pour dénoncer l’organisation, et parce qu’on a réellement été déçus par l’aspect commercial, mais on ne reste pas sur un échec et on prend toujours ce qu’il y a de positif à prendre : le trek nous aura permis de rencontrer de chouettes personnes, de voir de très beaux paysages et surtout de visiter le magnifique Machu Picchu ! Ça reste un chouette trek mais qu’il vaut mieux tenter en autonomie si on ne veut pas avoir de surprises…

Place aux photos !!

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Le Machu Picchu par le Salkantay

  • Jeanne Rivoalen

    Elles ont l’air délicieuses vos quiches bien méritées au vu de votre parcours ! Mais le Machu Picchu……..superbe! !!!!!!!continuez à nous faire rêver .nous voyageons à travers vous et vos commentaires et photos superbes.Bisous

  • Mika

    On reprend la lecture après nos propres vacances, toujours aussi émerveillant
    On a bu un godet à votre santé aux Jeudis du port hier (d’eau du ponant !)
    Bises

  • Fournis Marie Marguerite

    Je me régale par les commentaires et toutes les péripéties que vous avez vécus.

    Les photos sont magnifiques comme d’habitude. Vous avez l’air réjouis malgré les problèmes de contre-temps. Je vous trouve en forme.

    Bonne continuation et plein de gros bisous.