La maison du bonheur! 3


De retour du Machu Picchu, nous avons changé d’auberge. Nous étions pendant nos 5 premiers jours à Cusco dans un hostal pas cher mais glauque à souhait, froid et pas un brin de soleil ne rentrait ! On a donc fait le tour des auberges et hostals du coin et demandé les prix. Et alors on est tombé sur l’auberge du bonheur !!

El Miradorcito !

Non seulement le lieu est très agréable, cour intérieure, salle commune avec vue panoramique sur toute la ville, il y a un four dans la cuisine !! Mais surtout, surtout, Yoni et Raul, qui s’occupent de l’auberge sont justes adorables ! Ils travaillent ici depuis 4 mois et vivent à l’auberge avec leurs 4 enfants. Du coup, non seulement on est à l’hôtel, mais en fait on est chez eux !

Adorables, ils ont toujours un mot sympa, un conseil à donner, des infos bien utiles et cherchent toujours à rendre service !

De plus, le lendemain de notre arrivée, on a rencontré Diane et Vincent, un formiderveilleux couple de bretons qui rentraient d’un trek. On a très vite sympathisé et il a fallu se rendre à l’évidence : le monde est vraiment petit !! Ils sont brestois tous les deux (accessoirement clients du Tir il y a quelques années (ils sont dans le sud-ouest maintenant)) et surtout, Vincent a vécu en coloc au 32 rue de Valmy à Brest… autrement dit chez nous ou presque, parce qu’on a quitté le 30 rue de Valmy pour partir en voyage !! Dingue ! C’et drôle !

A l’auberge, le courant avec Yoni et Raul passe vraiment bien, ils ont le cœur sur la main, et au cours des conversations, ils ont découvert qu’il y avait encore quelques spécialités Péruviennes qu’on n’avait pas goutées : la « Chicha », la bière de maïs fermenté, et les fameux « cuys », les cochons d’inde tant appréciés ici ! Ni une ni deux, ils nous ont proposés, ainsi qu’à Diane et Vincent, d’aller avec eux au marché, d’acheter ce qu’il faut, de les cuisiner à la maison et d’aller boire une Chicha en fin d’après-midi… Trop bien !

Immersion complète dans la culture Péruvienne !! On les a donc accompagné et aidé Yoni à préparer les cuys… Peu ragoutant au départ je vous l’accorde ! Il faut oublier qu’il s’agit d’animaux de compagnie chez nous…mais dur dur quand ils sont tout entiers dans le four à te regarder… M’enfin, on a fait honneur et on a gouté les cuys… Pas mauvais, ça à un gout un peu fort, toutefois, on en mangerait pas tous les jours !

                                        

 

Puis en « dijo », on est parti à la « chicharia », autrement dit une petite habitation toute rustique en banlieue de Cusco ou on a pu déguster la traditionnelle Chicha ! Bière de maïs fermenté, elle est préparée juste quelques jours avant d’être bue. Ca ne coute rien, 1 sol (environ 0,30 centimes d’euros) le litre… Et ça ne rigole pas, ici, c’est 1 litre sinon rien ! On était presque obligés de porter notre verre à deux mains tellement il était grand ! Drôle de goût, on se dit franchement qu’il y a à boire là-dedans, mais aussi un peu à manger, c’est assez lourd, mais pas mauvais… ! (Bon, ça c’est l’avis de Gwen, Yann n’a pas du tout aimé…)

               

 

Et puis au moins on aura goûté la boisson traditionnelle des Incas !! Et ça, ça n’a pas de prix !

Quelques jours plus tard, le 1er aout, on a assisté à une cérémonie particulière dans la maison. Le 1er août est une date particulière pour les Quechuas, notamment dans la sierra (les Andes), qui célèbrent la Pachamama, la « terre-nourricière ». En effet, c’est le premier jour du calendrier Quechua et tous les ans à cette date-là, commence un décompte sur 12 jours permettant de savoir comment seront les mois de l’année à venir et par extension les récoltes (1 jour = 1 mois). Ce tout premier jour est voué à la célébration de la Pachamama et des offrandes sont faites, un rituel bien particulier est appliqué. Ici à Cusco, chacun dispose autour de sa maison des petits confettis colorés en honneur à la Terre pour la remercier et ainsi demander la bienveillance et la bénédiction des Dieux pour celle-ci et ses habitants. De plus, un rituel de purification est mis en place, du Palo Santo, sorte d’encens local est brulé, avec un mélange d’herbes, et toutes les pièces de la maison ainsi que ses habitants sont purifiés en s’imprégnant de la fumée ; Nous n’avons pas échappé au rituel !

                        

Ce jour-là, comme tous les jours durant le mois d’aout, pour tout breuvage entamé, une petite partie est donnée en offrande à la Pachamama pour la remercier. Ainsi, qu’ils boivent de l’eau, de l’Inca Cola, du vin ou autre, ils versent une petite partie dans les plantes de la maison pour remercier la Terre pour sa bienveillance. (Quelques jours plus tard, Raul nous fera d’ailleurs constater que ses plantes ont l’air de mieux se porter… Miracle du vin ou de l’Inca Cola ?!?).

En fin de matinée, on est allé se promener avec les enfants de la maison au temple de la Lune, et faire le tour de plusieurs sites archéologiques dans et autour de Cusco. Superbe balade avec des enfants adorables avec qui on a pu échanger un peu plus, sur leur avenir et la perception de la culture Quechua.

Très croyants en ce qui s’agit de religion catholique, ils restent malgré tout très attachés aux traditions et aux croyances communes. Le Quechua est parlé par de nombreux Cusqueños (Péruviens en général, d’ailleurs dans les campagnes, c’est bien souvent la langue principale !) et est appris dans les écoles, ainsi que tous les rituels et cérémonies que pouvaient pratiquer les ancêtres qui sont transmis de générations en générations.

Dans cette auberge du bonheur, on a pu rencontrer des gens extraordinaires, passer de très beaux moments, on s’est senti bien, comme à la maison !! Ca fait du bien !

Avec Diane et Vincent, on a décidé de les remercier pour tout ça et de leur préparer un bon plat de chez nous ! On a choisi un Bœuf Bourguignon, trop bon, facile à préparer et convivial ! Soirée Pisco, et bonne bouffe, on avoue qu’après quelques verres on parlait beaucoup mieux espagnol et qu’on n’a pas vu la soirée passer !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désireux de nous faire découvrir au maximum leur culture et leur région, Yoni et Raoul nous proposent de faire une « Huatia », ces repas traditionnels en campagne, ou l’on construit un four clos en « briques » d’adobe afin d’y faire un feu et faire chauffer les briques qui cuiront ensuite les différents légumes. On est donc parti au marché un dimanche matin, toujours avec Diane et Vincent (adoptés eux aussi !!) pour acheter tout ce qu’il faut, puis on s’est retrouvé chez le père de Raul, dans la banlieue de Cusco.

La préparation du four ne fut pas une mince affaire, il a fallu s’y reprendre à plusieurs fois, mais on a (ou plutôt « ils ont ») fini par y arriver ! A côté on a préparé des truites et de l’aji, une sauce au piment très prisée ici. Une fois que les briques étaient bien chaudes on a pu défaire le four et déposer les pommes de terres, les patates douces, les fèves, les ocas (tubercules locales), les bananes plantain et les recouvrir des briques chaudes. Plus que 45 minutes à attendre…Et si on se faisait une chicha ?? La tenancière d’à côté en fait une à la fraise !

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le festin était à la hauteur de nos attentes, génial de partager un moment pareil et de goûter au traditionnel plat péruvien dans de telles conditions !!

                    

Quitte à se répéter, Yoni et Raul sont géniaux ! Si vous devez passer par Cusco, oubliez air bnb, tripadvisor et autres booking, filez direct au Miradorcito, dans le très mignon quartier San Blas, à 3 rues de la plaza de armas, vous ne le regretterez pas ! Ici vous vous sentirez comme à la maison !

Petit bonheur de retrouver en voyage une ambiance chaleureuse et accueillante qui nous fait penser qu’on resterait bien là un mois de plus !! Mais il nous reste encore le sud du Pérou à voir et notre visa ne va que jusqu’au 3 septembre max… Belles rencontres en tout cas !! Merci Yoni et Raoul !! Et merci Diane et Vincent !! Besos !!!

ha oui, et citron sur le gâteau, pour notre départ Yoni nous a preparé une tarte ….. devinez à quoi ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “La maison du bonheur!